LA THÉORIE DU CÔTÉ LÉGER ET DU CÔTÉ NOIR

Dès le début, Ann a cru qu’elle devait développer une théorie pour limiter la consanguinité et maximiser le patrimoine génétique.
Elle a donc développé la théorie du « côté lumière » et du « côté obscur ». Cela n’avait rien à voir avec les couleurs du chat.

Ann a affirmé que les chats du « côté léger » avaient un nez légèrement plus long et des oreilles pointues plus grandes, tout comme un Balinais (cousin aux cheveux mi-longs du Siamois). Selon elle, ces chats étaient de merveilleux animaux de compagnie et avaient un tempérament légèrement meilleur que les chats du « côté obscur ».

Les chats du «côté obscur» semblaient se déplacer dans la direction d’un chat himalayen, c’est un point de couleur persan. Le chat himalayen a une tête plus large, des oreilles plus petites et un corps robuste.

Pour obtenir le look parfait de Ragdoll, elle a dit qu’il fallait être large avec un chat « côté clair » et un chat « côté sombre ».

(Société historique de Ragdoll, histoire et développement de la race Ragdoll, histoire de Ragdoll, premières années)
(Société historique de Ragdoll, histoire et développement de la race Ragdoll, histoire de Ragdoll, 1969-1975)

PICTURES

TAKE A PEEK INSIDE THE RAGDOLL HISTORY

BUCKWHEAT

FUNDATIONAL FEMALE FOR THE DARK SIDE THEORY

FUGIANNA

FUNDATIONAL FEMALE FOR THE LIGHT SIDE THEORY